• Accueil
  • >
  • Centre Technique de la BNF

Centre Technique de la BNF

14 avenue Gutenberg
77600 Bussy-Saint-Georges

Centre technique pour le traitement, conservation et sauvegarde des collections d'imprimés et d'audiovisuels.

Au Centre Technique de la Bibliothèque nationale de France à Bussy-Saint-Georges, le silence est laborieux, les gestes précis ; ici une relieuse retouche à l’aquarelle le dos d’un livre. Là, une seconde façonne une pièce de cuir au couteau à parer pour l’affiner jusqu’à obtenir la bonne épaisseur, celle de la reliure originale. «La pièce viendra renforcer la coiffe usagée du livre», précise Julie Piéton. Et pourtant, un faux angle donné à son outil suffira à déchirer le cuir… «Il faut dix ans à un relieur avant de parfaitement maîtriser les techniques de restauration des livres anciens », lance Gilles Beddok, chef de service à la BnF. Le temps de connaître les matières, les peaux, les encres, les papiers; aucun ne réagira de la même manière aux colles et aux teintes. Dans les ateliers de la BnF, 10 restaurateurs œuvrent à la maintenance, à la consolidation et à la rénovation des ouvrages contenus dans les 325 kilomètres linéaires de l’entité nationale… Un Paris-Rennes fait de livres, d’affiches, de
magazines et de documents en tout genre. Et lorsque les livres sont usés, fatigués, les conservateurs de la BnF les adressent aux mains adroites des restaurateurs. Dans les différentes salles du centre de Bussy (le laboratoire, l’atelier restauration, la salle humide…), il sera alors question de gommage, de dépoussiérage, de couture des tranches fines, de façonnage ou reprise des reliures pour que de nouveau, les documents soient consultables. «Même si le procédé de fabrication d’un livre est le même depuis des siècles, les petits détails viennent nous raconter son histoire. Le décor des tranches fines, la couleur du papier, le tannage et les qualités de peaux sont autant de témoignages d’époques différentes», s’accordent les restaurateurs. Et finalement, ce n’est pas tant le texte qui les intéresse, mais l’esthétique des livres : les enluminures, les décors, la diversité des matières. Car au cuir, au papier, au carton s’ajoutent d’autres compositions, plus rares, comme les reliures en bois ou les manuscrits décorés de pierres précieuses… Et Gilles Beddok de conclure : «c’est aussi la richesse de la collection de la BnF qui fonde la compétence de notre équipe.»

Infos pratiques

Contact

Périodes d'ouverture

Toute l'année.
UNIQUEMENT SUR RENDEZ-VOUS (professionnels)

OUVERTURE "GRAND PUBLIC" UNIQUEMENT PENDANT LES JOURNEES EUROPEENNES DES METIERS D'ART.

Facebook
YouTube
Instagram